Le CBD et la lutte contre la dépression, que faut-il savoir ?

Le CBD est une molécule qui ne cesse de réaliser des prouesses concernant la santé des consommateurs. Cette dernière semblerait apporter une aide conséquente concernant la lutte face à la dépression, grâce aux diverses actions qu’elle possède. 

La dépression est un mal qui touche de nombreuses personnes dans le monde, ce qui peut grandement impacter la vie de certaines personnes. Le CBD va apporter plusieurs solutions dans la lutte contre cette maladie, grâce à ces actions sur les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde naturellement présent dans le corps. 

Qu’est-ce que la dépression ? 

La dépression est une maladie affectant l’humeur, le comportement et la pensée de la personne et ce, de manière incontrôlée. 

Cette maladie, également appelée trouble dépressif majeur, empêche également les individus qui en souffrent d’apprécier les activités quotidiennes qu’ils effectuent et leur fait ressentir une grande et profonde tristesse. 

Il existe différents symptômes permettant de caractériser la dépression dont l’individu souffre, bien que ces derniers peuvent varier selon les individus et le type de dépression :

  • Signe d’une grande tristesse et d’un intérêt général nul 
  • Changement d’alimentation, perte d’appétit ou gain de poids important 
  • Difficultés à trouver le sommeil, ou au contraire, trop dormir 
  • Fatigue constante et peu ordinaire
  • Perte de confiance en soit 
  • Incapacités à se concentrer, ou à prendre des décisions 

Avoir ces symptômes pendant quelques jours, ne permettent pas de diagnostiquer une dépression. En effet, il faut savoir que l’individu doit présenter ces symptômes pendant plus de deux semaines et que ces derniers empêchent complètement l’individu de vivre une vie normale. 

cbd

La dépression en France 

La France est un pays développé et qui bénéficie d’une bonne hygiène de vie en général. Cependant, le quotidien de certaines personnes, si ce dernier est trop important ou trop stressant ( comme une surcharge de travail, ou un environnement hostile ), peut impacter leur vie d’un point de vue négatif. 

Ainsi, selon l’Inserm, de plus en plus de personnes souffriraient de dépression. Une autre estimation serait d’autant plus alarmante, puisque cette dernière précise qu’environ 20 % des français seraient touchés au moins une fois dans leur vie, par un épisode dépressif. 

Aujourd’hui, nous savons qu’environ 3 millions de français sont diagnostiqué dépressif, ou l’ont été. Cela ne prend bien évidemment pas en compte les personnes qui ne se sont pas présentes chez leur médecin, ou qui n’ont pas effectué un diagnostic. 

À quel moment apparaît la dépression ?

La dépression peut survenir à tout moment dans la vie des individus qui en sont atteints. Mais il semblerait qu’une certaine catégorie d’âge pourrait être plus disposée à subir cet événement. 

Ainsi, dans l’ensemble, la dépression arrive pour la première fois à la fin de l’adolescence et dans le milieu de la vingtaine. Cet âge correspond bien évidemment à l’entrée dans la vie active des jeunes adultes et aux premières déconvenues sociales. 

Cependant, les femmes semblent plus disposées à subir des dépressions que les hommes. Selon certaines études, un tiers des femmes connaîtront un épisode dépressif au cours de leur vie. 

Il semblerait également que la dépression pourrait survenir d’un point de vue héréditaire. En effet, il faut savoir que la dépression possède un degré d’héritabilité avoisinant les 40 %. Ce qui signifie qu’un individu aurait plus de chances de souffrir de dépression si un membre de sa famille en a souffert.

Des traitements déjà existants contre la dépression ?

La dépression est une maladie que l’on connaît et qui possède déjà plusieurs traitements. Ces derniers sont proscrits en pharmacie sur ordonnance mais proposent parfois des effets secondaires importants. 

Il faut savoir qu’entre 80 et 90% des personnes souffrant de dépression peuvent répondre favorablement aux différents traitements qui sont proposés.

Il existe deux grands types de traitements qui sont proposés aux personnes qui souffrent de dépression : 

  • Psychothérapie 
  • Traitements médicamenteux 

Ces traitements sont également généralement proposés en même temps afin de proposer un meilleur résultat et une meilleure réponse. 

Le CBD semble également se démarquer dans sa lutte contre la dépression, puisque ce dernier propose des effets très intéressants. 

Qu’est-ce que le CBD ? 

Le CBD est une molécule appartenant à la plante de cannabis, et plus précisément du chanvre. 

Il propose plusieurs propriétés qui sont très utiles dans certaines situations et notamment pour certains types de maladies :

  • Antidépresseurs 
  • Anti-inflammatoire 
  • Réduit le stress
  • Analgésique 
  • Régule l’appétit 
  • Et bien d’autres.. 

L’avantage de cette molécule, c’est bien évidemment son aspect inoffensif pour l’homme. En effet, bien qu’elle soit originaire de la plante de cannabis, elle ne possède pas de propriétés psychoactives et est également considérée comme inoffensive par l’OMS ( Organisation Mondiale de la Santé ). 

Mais comment cette molécule agît sur la dépression et permet de lutter face à cette maladie psychique ? 

Le CBD et sa lutte contre la dépression 

Il faut savoir que le CBD ne pourra pas soigner la dépression à proprement parler. En effet, cette maladie nécessite l’aide d’un professionnel et d’un cadre thérapeutique et médical présent. 

Ainsi, il faut savoir que le CBD pourrait aider le patient dans la lutte contre les symptômes de cette maladie. Par exemple, le CBD pourrait aider la personne atteinte de dépression, à retrouver le sommeil, l’appétit et à soulager le stress ambiant. Les idées négatives seront également moins présentes dans la tête des personnes. 

Lorsque l’on consomme du CBD, ce dernier va se fixer aux récepteurs CB1 et CB2 présents dans le système endocannabinoïde, qui est lui-même naturellement présent dans notre corps. 

Les récepteurs CB1 et CB2 englobent plusieurs systèmes de notre corps :

  • Les récepteurs CB1 englobent le système nerveux et le cerveau 
  • Les récepteurs CB2 englobent principalement le système digestif 

Dans le cas de la dépression, il faut savoir que les récepteurs CB1 seront plus importants et joueront un plus grand rôle dans la lutte contre cette dernière. 

Pour cela, le CBD va agir sur l’hormone du bonheur, que l’on appelle plus précisément, la sérotonine. Cela va permettre aux consommateurs de retrouver une meilleure humeur et d’apprécier les actions du quotidien. 

Ainsi, ce dernier va agir comme un antidépresseur naturel, mais il faut également rester prudent sur le sujet, puisque cette molécule n’est pas encore reconnue comme un traitement efficace par l’ordre des médecins. 

Mais cette molécule pourrait-elle un jour remplacer les traitements dont nous disposons ? 

Quel avenir pour le CBD ? 

L’un des plus grands avantages de cette molécule est sans aucun doute l’absence d’effets secondaires chez une grande majorité des consommateurs. Quelques effets peuvent apparaître, comme la somnolence, mais dans l’ensemble, peu de personnes en sont atteintes. 

De plus, le CBD présente un autre avantage face aux traitements ordinaires. Ce dernier est bien évidemment la durée d’action et la longévité des effets. 

Une étude brésilienne datant de 2018 démontre que le CBD agit plus rapidement que les traitements ordinaires et aurait une action bénéfique plus importante dans le temps que les traitements proposés à ce jour. 

Mais attention tout de même, il est important de se référer à son médecin afin d’avoir un avis plus conséquent. Ce dernier pourra vous aider sur le dosage que vous devez avoir au quotidien, afin de ne pas subir de somnolence, ou de dépasser la dose maximale quotidienne. De nombreuses études doivent également être effectuées afin de prouver tous les effets de cette molécule et de déceler d’éventuels effets secondaires.

Le CBD peut également se révéler efficace dans la lutte contre différentes maladies, comme l’eczéma ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *